16-Paris.jpg

Samedi j'ai serré fort mon chéri, j'ai serré fort mon fils... J'aurais voulu rester comme ça éternellement. Dans notre cocon, les protéger de tout et pour toujours. Et puis... Et puis la vie reprend son cours. C'est à la fois ce qui fait mal et qui rassure, comment passer à autre chose et comment ne pas passer à autre, comment vivre en n'oubliant pas... Je ne le sais pas encore. Je vais rester encore un peu blottis contre mes amours et me gorger de leur tendresse, de leur douceur, de leur chaleur. J'en ai besoin.

Prenez soin de vous.